Colloque Innovation Technologique et Santé Publique
Remise des Prix Blaise Pascal

Dans le cadre de l'Etat d'urgence et pour des raisons de sécurité, les inscriptions nominatives sont obligatoires

23 janvier 2016 - 10h30

Universcience
Cité des Sciences et de l’Industrie
Amphithéâtre Louis Armand
30 Avenue Corentin Cariou, 75019 Paris

Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes Assemblée Nationale

A l’initiative du Député Gérard Bapt, président du Groupe d’Etude Parlementaire Numérique et Santé de l’Assemblée Nationale et avec le soutien de Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes, seront remis les Prix Blaise Pascal durant le colloque « Innovation technologique et Santé Publique » qui se tiendra le 23 janvier 2016 à la Cité des Sciences et de l’Industrie, Universcience à Paris.

A cette occasion, ces trophées récompenseront de concert les industriels et les établissements de santé engagés vers les priorités de Santé Publique, la qualité de prise en charge des patients incluant la sécurité numérique, la génération d’économies de ressources publiques et la possibilité de coopération médico-industrielle, notamment à l’exportation.

Un groupe d’experts de 40 professionnels qui accompagnent le groupe d’Etude Parlementaire Numérique et Santé depuis sa création a audité plus de 1000 industriels et acteurs de santé numérique en 2 ans.

Un jury composé d’une dizaine de personnalités reconnues d’horizons multiples a déterminé un gagnant par catégorie sur de nouveaux critères de création de valeur.

La Ministre des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes donnera sa vision de la contribution des technologies numériques à la Santé Publique et remettra une partie des Prix Blaise Pascal.

Trois tables rondes aborderont la contribution de l’innovation technologique à l’innovation sociale, la sécurité des systèmes d’information et la confidentialité des données personnelles, la prospective technologique et la convergence numérique territoriale

Programme

Heure Sujet Intervenant Organisme
10:30 Introduction Gérard Bapt
Pierre Morange
Député, Assemblée Nationale
Député, Assemblée Nationale
10:45 Prospective technologique et Convergence territoriale Bruno Buffenoir
Muriel Charbonnier (SR)
Alban Schmutz
Vice-président, HP Enterprise
Directrice Secteur Public, Orange
Vice-Président en Charge de la Stratégie, OVH
Remise de Prix Sécurité des échanges d'information
11:20 Allocution Marisol Touraine Ministre des Affaires Sociales,
de la Santé et des Droits des Femmes
Remise de Prix Services d'alertes par Internet des Objets
Modélisation numérique personnalisée
Innovation collaborative
11:50 Sécurité et Confidentialité des données numériques Isabelle Falque-Pierrotin
Guillaume Poupard
Présidente, CNIL
Directeur Général, ANSSI
Remise de Prix Recherche clinique et Conformité
Gouvernance des Systèmes d'Information
12:25 Innovation technologique et innovation sociale Ayden Tajahmady
Jean-Martin Cohen-Solal
Directeur adjoint de la Stratégie, CNAMTS
Délégué Général, FNMF
Remise de Prix Hôpital numérique mobile
Système d'information territorial
13:05 Conclusion Gérard Bapt
Pierre Morange
Député, Assemblée Nationale
Député, Assemblée Nationale

Modérateur Pascal Maurel, Directeur des publications Décision Santé

Intervenants

Jury

Catégories

Système d’information territorial

Services d’alertes par l'Internet des Objets

Sécurité des échanges d’information

Gouvernance des Systèmes d’information en Santé

Hôpital mobile numérique

Innovation numérique collaborative

Recherche clinique conforme à la réglementation

Médecine personnalisée par modélisation numérique

Cliquer pour sélectionner une catégorie

Systèmes d'information territorial

L’étude des systèmes d’information de Santé au niveau international, au vu des contraintes épidémiologiques, démographiques et des possibilités technologiques indique une évolution majeure. C’est l’annonce de la fin des ERP (Entreprise Ressources Planning ou PGI en français (Progiciels de Gestion de Intégré)) au bénéfice des solutions souples et adaptives sur base Web intégrant les possibilités interopérables du Cloud Computing en mode SaaS (Software as a Service) avec paiement à l’usage. Sachant que l’utilisation des structures sanitaires s’effectuent à 97% à moins de 50 km du domicile, l’orientation territoriale coopérative prônée par l’Etat est légitime et devrait générer des gains de temps médical, de la qualité au profit des patients et des économies de ressources.

Services d'alertes par l'Internet des Objets

L’internet des Objets qu’on annonce comme le nouvel Eldorado des entreprises peut aussi se révéler utile pour la communauté des structures sanitaires par la génération de réactivité, de fiabilité et d’économies de ressources publiques. L’intérêt de la remontée d’informations se comprend selon trois modalités, personnelles pour les patients ou par groupe de patients en mode Smart Data, pour le management technique des structures sanitaires et entre établissements et patients. Nombre d’offres ne proposent que l’établissement de connexions intelligentes mais beaucoup moins permettent à la fois connexion, communication, services et Smart Data. L’utilisation des possibilités de la technologie, pour être efficace, doit permettre à ces technologies de s’effacer derrière les usages simples portés par les besoins techniques et/ou sanitaires.

Sécurité des échanges d'information

S’il est un domaine important alors que le numérique interconnecté et interopérable envahit notre quotidien, c’est la sécurité des systèmes d’information. Comme dans le secteur assurantiel, on n’en perçoit l’intérêt que lorsqu’on a subi les conséquences d’une catastrophe (accident vital, accident d’infrastructure, procédure judiciaire, dédommagement financier pour faute, etc.). La sécurité est encore perçue comme un coût alors qu’au contraire elle peut optimiser les relations sociales entre professionnels, économiser des ressources publiques. Ici comme en d’autres domaines la simplicité est mère de vertu et les technologies doivent être au service des besoins et des usages.

Gouvernance des Systèmes d'information en Santé

Les systèmes d’informations sont des objets complexes et onéreux. Le Directeur des Systèmes d’Information d’un très grand groupe public disait à ce sujet que pour réussir à mettre en place et maintenir une architecture fonctionnelle optimale il fallait répondre à trois questions : savoir, pouvoir et vouloir. Savoir c’est disposer des outils analytiques d’empreinte irréfutable concernant les accès, de gestion des droits, des flux d’information, des licences utilisées. En synthèse, qui accède à quoi et quand. Pouvoir, c’est disposer des compétences ad hoc ou des services managés à distance répondant aux besoins. Vouloir c’est conduire le changement par une prise de décision adaptée et c’est le plus difficile en matière de gouvernance des systèmes d’information.

Hôpital mobile numérique

20% des citoyens vivent dans 80% du territoire qui voient les services administratifs se paupériser avec l’urbanotropisme des populations. Avec l’hyper connexion interopérable de la dématérialisation, nous pouvons imaginer des usages de santé mobile bénéficiant des mêmes services que dans un système centralisé et sans doute moins onéreux qu’en déplaçant les patients. Le domicile, les maisons de retraite, les EHPAD peuvent alors accéder à une prise en charge de qualité, fiable à la hauteur de leurs moyens à conditions de mutualiser les infrastructures. Cette mise en commun peut également générer de précieuses données épidémiologiques en temps réel pour les structures de santé et la Direction Générale de la Santé, pour la gestion médico-économique des établissements notamment concernant les transports de patients, le parcours de santé, etc.

Innovation numérique collaborative

On le sait désormais, les technologies vont s’effacer devant les usages et les besoins. S’agissant de ces derniers, ceux qui connaissent le mieux les solutions sont ceux qui en bénéficient c’est-à-dire les patients et les professionnels de Santé. Selon la Loi de Pareto, dite des 20/80, on est en droit de penser qu’une solution mise au point à problème constant pour une population qualifiée mais limitée répondra aux besoins du plus grand nombre. Il y a là une source considérable d’adaptation des besoins aux ressources, voire la possibilité de construction industrielle ad hoc.

Recherche clinique conforme à la réglementation

La masse de données personnelles accessibles grâce à la dématérialisation numérique est, du moins en France, sévèrement encadrée par la Loi. Pour autant, les audits et sanctions sont absentes faute sans doute de moyens. La plupart des hébergeurs de données consciemment ou non ont tendance à contourner la réglementation dont la simplicité est sujette à caution. La recherche clinique – terme à définir mais facile à travestir -, est porteuse de progrès en pathologie, épidémiologie ou de rationalité médico-économique. Seule la conformation stricte à la réglementation permet d’ôter tous les doutes et d’agir selon des principes et des valeurs éthiques pour le progrès médical et sanitaire.

Médecine personnalisée par modélisation numérique

Si la presse et le monde informatique « cloudisé », s’agissant de la médecine personnalisée, n’a que le mot génome à la plume ou à la bouche, il est un domaine de création de valeur éthique considérable que beaucoup oublient. C’est la modélisation numérique personnalisée. Avec la démocratisation de la puissance de calcul informatique actuelle et à venir, la simulation numérique devient sinon facile du moins accessible pour certains états pathologiques. Ainsi des orthèses, des prothèses, des interventions chirurgicales peuvent être réalisées en réduction de modèle avec une grande fiabilité ; qui plus est selon un mode personnalisé dynamique et non statique.

Formulaire d'inscription

Si vous souhaitez assister au colloque Innovation Numérique en Santé publique.


Dans le cadre de l'Etat d'urgence et pour des raisons de sécurité, les inscriptions nominatives sont obligatoires

Souhaitez-vous recevoir des informations ?

Plan d'accès

Ligne 7
Station Porte de la Villette

Lignes 139, 150, 152
Station Porte de la Villette

Ligne T3-B
Station Porte de la Villette

Venir par la route

Paris périphérique nord, sortie Porte de la Villette.
Parc-autos payant, entrée quai de la Charente et boulevard Macdonald.
Gare des cars (bus, minibus, ...) en accès payant (dépose gratuite durant 10 minutes), entrée par le boulevard Macdonald uniquement. Renseignements et réservations au 01 40 05 79 90.
Des places situées au centre de la gare des cars sont réservées aux personnes à mobilité réduite à proximité des ascenseurs qui mènent à l'entrée de la Cité au niveau 0.
Contact accessibilité : info.handicap(at)universcience.fr

Venir à vélo

Un réseau de pistes cyclables vous permet d'atteindre la Cité des sciences depuis le centre de Paris.
Un parking à vélos est à votre disposition sur le parvis de la Cité des sciences, au niveau de l'hôtel Forest Hill.

Stations Vélib' aux environs de la Cité
  • Station n° 19009 : 28 bis, avenue Corentin Cariou. 75019 Paris.
  • Station n° 19033 : 30, rue de Cambrai. 75019 Paris.
  • Station n° 19011 : 2, rue Rouvet. 75019 Paris.
  • Station n° 901 : allée du Belvédère. 75019 Paris.

Documentation

ANSSI

Guide d'hygiène de la Sécurité

CNIL

Le corps connecté

MASSDF

Nouvelle Loi Santé

Orange

Livre Blanc Syntec

HP Entreprise

La santé numérique selon HP

OVH

Innovation is Freedom